• Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

Les 2èmes boucles nocturnes de Vauban à Valenciennes le 21 décembre 2012:

Posté par elanonnaingois le 24 décembre 2012

5 jours après le cross de St-Saulve, les « élans » avaient décidé de poursuivre la saison 2012 jusqu’aux boucles nocturnes de Vauban. Finalement, pour diverses raisons, seul Jérémy doubla Saint-Saulve et Valenciennes. Il ne fut cependant pas l’unique représentant des « élans« , Cyril ayant décidé de se joindre à lui sous les couleurs vertes.

A côté de Cyril et Jérémy, près de 200 autres coureurs, pour la plupart avec l’intention de préparer les championnats de janvier, ont fait le déplacement au stade Vauban pour cette épreuve originale. En effet, les boucles nocturnes  ne sont pas un simple cross comme on peut en trouver des dizaines dans le NPDC. Il s’agit du 1er (et de l’unique?) cross nocturne de la région, organisé par l’USVA en partenariat avec Unis-Cité, qui permet, idéalement dans la période de fêtes de fin d’année, à tout le monde de découvrir le cross d’une autre manière. Evidemment, beaucoup d’athlètes ne sont pas venus pour faire de la figuration et prennent les boucles nocturnes de Vauban comme une compétition à part entière.

Après les épreuves jeunes et le cross court, l’épreuve reine de 5000m débutait à 20h dans une ambiance quelque peu surréaliste avec un parcours uniquement mais suffisamment éclairé par les projecteurs du stade. On aurait pu penser que ce cross serait une formalité étant donné l’endroit où il se déroulait. Le stade Vauban est pourtant pourvu de nombreuses difficultés et les penseurs de l’évènement ont parfaitement utilisé  le dénivelé naturel qui était à leur disposition. La différence avec le cross de Saint-Saulve était frappante à Vauban puisque l’USVA n’a pas eu de problème pour effectuer la promotion des boucles nocturnes. Presque 120 participants se bousculaient sur la ligne de départ et comme il était aisé de s’imaginer avec toutes les pointures présentes, le départ fut extrêmement rapide. Une petite boucle de moins d’1km et sans réelle difficulté  était à effectuer pour permettre à chacun de trouver sa place. Puis, il restait 3 grands tours d1,5km environ avec plusieurs virages en épingles nécessitant des relances, un raidar au bout duquel la vitesse était très réduite, deux faux-plats brûlant les jambes, un passage boueux, quelques descentes grisantes dans le noir et des parties roulantes pour relancer la machine. Le 1er grand tour est une formalité où le plaisir reste intact. Pour aborder le second, il faut puiser dans les ressources, tirer sur les bras, se concentrer davantage sur la respiration. Le troisième et dernier tour est encore plus difficile, le raidar est appréhendé et on espère ne pas perdre trop de vitesse, les relances sont moins franches et les coureurs ont tendance à rester sur une vitesse de croisière. Heureusement, l’ambiance générale ponctuée de nombreux encouragements et l’envie de terminer devant ses principaux rivaux directs motivent et permettent très souvent de se surpasser.

Au terme des 5000m, au courage,  Cyril termine en 20min 24s (22ème sur 117 classés) et Jérémy en 22min 29s (53ème). Les deux représentants de l’Elan onnaingeois, satisfaits jusqu’ici de l’organisation, l’ont été un peu moins après la course, le ravitaillement étant très pauvre. De même, le speaker s’est un peu mélangé les pinceaux lors de la remise protocolaire et a procédé à une tombola un peu décousue. On restera tolérant, ce n’était que la deuxième édition. Et dans l’ensemble, c’est une deuxième édition qui en appelle une troisième!

Classement général: fichier pdf Classement5000mboucles nocturnes

 

 

Publié dans Compte-rendu courses | 3 Commentaires »

Le 1er cross de Saint-Saulve le 16 décembre 2012:

Posté par elanonnaingois le 22 décembre 2012

Le Concorde Club Triathlon Saint-Saulve a, en effet, voulu fêter ses 20 ans en organisant un cross dans le parc du Roleur, un des poumons verts de la ville de Saint-Saulve. L’évènement se situant à deux pas d’Onnaing, les « élans » n’ont pas hésité à sauter sur l’occasion et se sont rendus au parc du Roleur.

Le manque apparent de publicité était confirmé le jour J sur les lieux de la course, peu de participants était à recenser. L’échec au niveau de la participation était même accentué avec l’annulation de la course n°1 de 2500m. Cependant, ce sera le seul point négatif qu’on aura pu trouver lors de cette journée. L’équipe du CCTRISS a été très accueillante, ne serait-ce que pour diriger les coureurs vers les tables d’inscription ou pour les encourager durant l’épreuve.  De plus, l’inscription, au prix modique de 3€, comprenait un bonnet en cadeau et un buffet d’après-course assez conséquent et varié.

Après un court échauffement autour de la zone de départ et avoir regardé l’arrivée de l’épreuve de 5000m, les « élans » étaient prêts à en découdre avec la course des intrépides de 7500m soit 3 tours à parcourir dans le Parc.  Malheureusement, seuls 18 coureurs ont pris le départ. L’Elan onnaingeois aurait d’ailleurs pu terminer 1er club le plus représenté sans l’important contingent de l’USVA venu préparer leur cross de Vauban. A 11h, le départ est donné sous un temps gris mais sec. Conformément à ce qui était prévu, les athlètes de l’USVA prennent les devants et les « élans » suivent tant bien que mal. Les écarts se font rapidement au gré des difficultés qui se présentent: montées sèches, épingles, relances, glissades dans la boue. Les rares moments d‘accalmie ne permettent pas de récupérer et font que les crossmen sont toujours en prise avec un parcours exigeant. Les encouragements des membres du CCTRISS qui assurent la sécurité dans les endroits piégeux donnent du courage pour vaincre ces 7500m mi-cross mi-trail.

Après avoir tout donné sur un type de course qu’ils connaissent encore mal, les « élans » terminent:

- Jérémy: 30min 39s ( 9ème sur 18 classés)

- Fred: 34min 11s (13ème)

- Jean-Marc: 34min 58s (15ème)

- Pascal: 36min 41s ( 17ème).

Bravo à tous!

Résultatsfichier pdf RésultatscrossStSaulve

Publié dans Compte-rendu courses | 2 Commentaires »

La Quiévrainoise (B) le 02 décembre 2012:

Posté par elanonnaingois le 2 décembre 2012

Les « élans » sont venus clore la saison de courses sur route 2012 à la Quiévrainoise  malgré quelques hésitations dues aux tombées de neige avant la course. Finalement, c’est bel et bien 4 membres de l’association qui ont fait comme 450 autres coureurs en se rendant de l’autre côté de la frontière, à Quiévrain. Car, conformément à l’alternance annuelle, les festivités 2012 ont lieu en Belgique après une édition 2011 à Quiévrechain. Cette année, le parcours est de 11km précisément et a été allongé de plus de 500m par rapport à d’habitude. La zone de départ se situe toujours à proximité du complexe sportif  à l’intérieur duquel ont lieu les inscriptions, les vestiaires et toute l’après-course.

A 10h 15, le départ de la 12ème Quiévrainoise est donné. Un peloton fort de presque 500 unités s’étale le long du complexe sportif et les « élans« , regroupés, se situent en plein milieu de celui-ci. Alors que les 1ers en décousent déjà sur des vives allures, le gros du peloton part plus tranquillement. Dans un 1er temps, les coureurs arpentent le quartier de la gare, sur bitume principalement, mais aussi sur une partie boueuse après avoir longé un petit étang. Au bout de ce chemin glissant qui ressemble tant à ceux empruntés lors de trails, il faut couper son effort quelques secondes pour traverser un goulet. L’obstacle passé, la machine est relancée et ce, de manière définitive. La course passe dans les rues de Quiévrain, près de la gare et fait une sorte de boucle pour revenir sur les lieux du départ.

Sur un parcours roulant, les coureurs gagnent l’artère principale du « Haut » de Quiévrain et vont en direction de Bavay. A hauteur du cimetière, ils s’écartent de la rue, suivent une monotrace qui les amènent dans la campagne basigomienne ( de Baisieux). A la sortie du chemin de terre, 5km ont été parcourus et le ravitaillement se présente aux coureurs de manière inattendue. En réalité, ce ravitaillement annonce la difficulté du jour. En effet, une côte pavée d’1km de long à affronter avec du vent de face de surcroît fait face aux coureurs. Elle rappelle encore, lors du passage des coureurs, que les 1ers flocons de l’hiver viennent de tomber, cependant, les pavés ne sont pas glissants malgré l’alerte des organisateurs.

Après le faux-plat montant, une légère descente s’amorce où il est possible de lâcher les chevaux jusqu’au parc de l’Aunelle. Les coureurs font, par conséquent, une incursion en territoire français qui devient rapidement cassante lorsqu’il s’agit de courir sur une grosse épaisseur de cailloux. Pendant deux kilomètres, la course longe l’Aunelle qui fait office de frontière franco-belge, tantôt sur bitume, tantôt sur chemin de promenade. Une côte raide ainsi que deux barrières corsent la fin de course mais les anciens postes frontières de Quiévrain sont en vue. Il reste alors un kilomètre sans réelle difficulté dans une cité, quoiqu’il faut éviter de se retrouver les quatre fers en l’air lors de la traversée d’un petit pont au revêtement métallique, et la ligne d’arrivée est franchie.

Les « élans » , avec un départ lent dans la nasse, ont fait une belle remontée pour finir:

- Adrien: 46min 53s (114ème sur 441 classés)

- Jérémy: 47min 12s (119ème)

- Jean-Marc: 51min 51s (185ème)

- Pascal: 54min 53s (249ème)

Classement général: fichier pdf RésultatsQuiévrainoise (de Papi ET)

La Quiévrainoise (B) le 02 décembre 2012: dans Compte-rendu courses parcoursquievrainoise-300x198

 

 

 

 

 

 

 

Photos de Running 59 , de Denis Ghislain , Hergnies Athlétique Club

LaQuievrainoise2Decembre2012 dans Compte-rendu courses
La Quiévrainoise (2 décembre 2012)

Publié dans Compte-rendu courses | 7 Commentaires »

 

Pétanque Bouressoise |
sambofrance |
VIET VO DAO ECOS GASNY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | llesraiderdebou
| clubsportifibmmop
| footourug