Le Trail des Hauts-Pays à Sebourg le 20 octobre 2013:

Posté par elanonnaingois le 20 octobre 2013

Malgré sa jeunesse, le Trail des Hauts-Pays est un des piliers de la discipline dans le Valenciennois. Ce constat s’est une nouvelle fois vérifié cette année avec une participation atteignant les 600 unités, marcheurs inclus. Pourtant, la météo n’était pas vraiment favorable: un ciel gris, quelques gouttes de pluie émaillant le circuit et surtout un fort vent soufflant de face sur le retour à Sebourg. Néanmoins, ces conditions climatiques n’ont pas fait peur aux « élans » qui se sont livrés sur des parcours de 9 et 25km.

Au départ du kiosque d’Onnaing, on retrouvait Adrien, Fred, Jean-Marc et Jérémy, seul Pascal manquant à l’appel. Le plus courageux était Fred qui avait choisi la grande distance. Ses camarades ont opté pour la sagesse en s’alignant sur 9km. Quoi qu’il en soit, ils sont tous les quatre partis de bonne heure en direction de Sebourg et ont pu se garer quasiment sur la ligne! Les événements se déroulaient au cœur du village, les arches de départ et d’arrivée plantées au pied du clocher. La petite salle située en face de l’église permettait aux coureurs de retirer les dossards. Petit à petit, les trailers arrivaient sur les lieux.

A 9h30, les coureurs, serrés comme des sardines sur le parvis de l’église, sont lâchés dans les rues pavées du village. Rapidement, ils rejoignent des chemins campagnards, caillouteux et boueux à souhaits qui font le charme du trail. Pendant trois kilomètres, le circuit serpente dans les rues vallonnées de Sebourg et traverse même l’Aunelle, cours d’eau longeant la frontière belge . Il s’agit incontestablement d’un moment fort de la course puisqu’il faut passer à gué la rivière dont le niveau atteint aisément le haut du mollet.

Par la suite, les coureurs quittent le village et se dirigent, à travers champs, vers la Belgique. Dans un premier temps, le vent est plutôt favorable et facilite bien des choses. En revanche, le retour se verra bien plus compliqué d’autant plus que l’état de fatigue peut s’avérer avancé pour certains.

Alors que les participants du 9km font machine arrière une fois avoir franchi la frontière, les plus téméraires poursuivent leur route jusqu’au Caillou-qui-Bique, posé en plein milieu du bois d’Angre, après avoir traversé le petit village d’Angreau. Les coureurs du 25km ont même l’occasion d’aller à Gussignies et au Café « Chez Mireille » où de la bière est gracieusement proposée au ravitaillement.

Le vent souffle fort et sans discontinuer dans la plaine, il est particulièrement défavorable en la fin de course sur les sentiers vallonnés des Hauts-Pays. Cependant, il est nécessaire de garder quelques réserves pour aborder le final du trail. En effet, un second passage à gué est prévu à 300m de l’arrivée ainsi qu’une côte ultra-pentue tracée dans une ruelle qu’il faut gravir avec des chaussures alourdies par la traversée. Pour autant, les réjouissances ne sont pas terminées, les derniers mètres concordant avec la montée des escaliers et les pavés du parvis de l’église.

A l’arrivée, les coureurs ont la possibilité de se restaurer dans la petite salle où les dossards ont été retirés un peu plus tôt. Tartines à la confiture, barres de céréales, soupe, sirop de grenadine, fruits secs…, les organisateurs ont pris soin de leurs protégés et savent les faire revenir d’année en année!

Du côté des résultats des « élans« , on va commencer par celui qui a fourni le plus d’efforts: Fred a bouclé le parcours de 25km en 2h 30min 06s (73ème sur 123 classés).

Sur la 9km:

- Jérémy: 42min 32s (15ème sur 131 classés)

- Adrien: 47min 03s (29ème)

- Jean-Marc: 49min 32s (42ème).

Classementsfichier pdf TRAILDESjAUTSPAYS2013BIS25KM  fichier pdf TRAILDESHAUTSPAYS2013BIS9KM

Photos personnelles + Running59 + Voix du Nord:

Le Trail des Hauts-Pays  à Sebourg le 20 octobre 2013: dans Compte-rendu courses TrailDesHautsPays20Octobre2013
Trail des Hauts-Pays (20 octobre 2013)

Vidéo de YiogoImage de prévisualisation YouTube

On y voit Fred et Jean-Marc avant le départ (de 7 à 11s) puis Fred dans la rue du Château, au début de son périple (de 41 à 46s).

7 Réponses à “Le Trail des Hauts-Pays à Sebourg le 20 octobre 2013:”

  1. adrien dit :

    Merci pour cet article mon ptit Jérémy, toujours aussi complet avec les détail en plus. Bravo aux élans pour cette perf, et il ne manqué plus pascal et medhi pour que l’ on soit au complet.
    Malgré que je n’ avait pas prévu de courir ce jour la, car j ‘appréhendé une douleur à mon pied et que je craigné remettre par au dessus l’ entorse. Malgré l ‘ hésitation de prendre le départ à la place de pascal, je me suis finalement décidé à rejoindre mon groupe de coureur.J ai donc chaussé mes trail, passé ma tenue,et mis de la crème chauffante pour éviter une quelquonque bléssure.Une fois le départ donné, je faisais bien attention en maitrisant chaque pas, j’ ai finalement fini la course sans trop de douleur, j’ ai même pu m’ étonner en voyant mon chrono de fin, et pourtant j’ avais en partie essayer de courir avec Jean marc et david de l’ ASAO, mais comme je me sentais bien et que je voyais que je pouvais accéléré je me suis mis à dépasser plusieurs coureur et cela jusque la fin.

  2. roland fréderic dit :

    Très bel article!et moi j’ai mis combien de temps Jérémy?pour ma part aprés une période sans course du à une tendinite je fut très content de faire mon retour sur un trail que j’apprécie.Moi j’ai fait comme d’hab courir poor me faire plaisir sur un très beau parcours avec un bon ravito à la bière qui me déplais pas du tout!!!!
    Sympa le retour d’Adrien!Félicitation pour vos perfs!Promis demain je prends soir je prends un petit moment pour lire l’article de ton semi.

  3. elanonnaingois dit :

    Fred, ton chrono et ta place sont déjà indiqués dans l’article.

  4. roland fréderic dit :

    Ah oui j’avais pas fait attention!

  5. Quelques nouvelles photos ont été ajoutées à l’album.

  6. Jrmy le croate dit :

    De retour du jogging des Feuilles Mortes à Montignies-sur-Roc:
    Pour la dernière épreuve du Challenge des Hauts-Pays, j’ai connu des difficultés sur un parcours de 10km mi-asphalte mi-chemins campagnards plutôt joli avec deux passages dans le parc du Château. Dès les premiers mètres, j’ai bizarrement les jambes qui brûlent. Sur les 5 premiers km, je passe outre ces brûlures mais celles-ci étant désagréables, je décide de laisser filer une fois le ravitaillement passé. Je perds une petite dizaine de places sur la seconde partie mais, au moins, mes mollets ne sont plus en souffrance. J’accélère tout de même dans le parc du Château où je parviens à avoir une allure qui me correspond davantage. Je termine en 46min 31s (33ème sur 142 classés) assez loin de ce que j’ai fait cette année.
    Néanmoins, le contrat est rempli: je valide mon classement au Challenge, probablement une 5ème place au général et une 2nde en SeH.
    Avec les mauvaises sensations de course, j’arrive le lendemain sur le Trail des Hauts-Pays avec inquiétude et espère ne pas revivre le même scénario.

  7. Jrmy le croate dit :

    Après un Jogging des Feuilles Mortes particulièrement difficile la veille, je suis rapidement rassuré à l’échauffement du Trail des Hauts-Pays. Les jambes ne brûlent pas (ou peu), elles n’ont pas trop souffert des efforts de la veille.
    Sur la course, je prends un départ rapide dans la descente de la rue du Château et me retrouve dans les premières positions. Les montées s’avèrent toutefois plus compliquées pour moi mais le rythme est bon jusqu’à la première traversée de l’Aunelle. Ensuite, dans les champs, je ralentis l’allure, les efforts de la veille se font sentir. Je laisse passer l’orage et réussis à reprendre une vitesse correcte pour le retour sur Sebourg malgré le fort vent de face. Dans les rues, j’ai même tendance à regagner du terrain sur mes prédécesseurs. Pourtant, la seconde traversée et surtout, la dernière montée sur l’Eglise, me sont fatals, le jambes sont lourdes et je perds 4 places en 50m. C’est dommage mais je termine quand même 15ème. En pleine forme, le Top 10 était envisageable.
    Un beau résultat aussi d’Adrien Ceszniewski qui, avec très peu d’entrainement, coupe également la ligne en bonne place. Et Jean-Marc juste derrière!
    Bravo à Fred qui s’est payé les côtes du Caillou-qui-Bique et de Gussignies sur un parcours trois fois plus long!

Laisser un commentaire

 

Pétanque Bouressoise |
sambofrance |
VIET VO DAO ECOS GASNY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | llesraiderdebou
| clubsportifibmmop
| footourug