Le Challenge des Trois vallées à Bertangles les 6 et 7 avril 2013:

Posté par elanonnaingois le 9 avril 2013

Comme Adrien et Fred Jérémy est en préparation pour la Bouillonnante du 27 avril prochain. Expatrié pour quelques mois en Picardie, c’était l’occasion rêvé pour lui de découvrir la région à travers une course nature et de parfaire sa condition en vue du rendez-vous de Bouillon. Le Challenge des Trois vallées se prêtait plutôt bien à cette idée avec son format original. En effet, il était constitué de 2 étapes, un trail semi-nocturne de 10km le samedi soir et un trail de 22km le dimanche matin.

Jérémy se rend donc le samedi soir une 1ère fois à Bertangles, un charmant petit village de 500 âmes situé à 10km au nord d’Amiens. Plus précisément, le point de ralliement est localisé dans l’allée du Château de Bertangles, ce qui évite d’entrer dans le village. A son arrivée sur les lieux 1h30 avant le départ, Jérémy est un peu déçu de la faible fréquentation. Le 5km populaire, dont le départ va être donné, n’est pas un franc succès en récoltant une vingtaine de coureurs. De même, il n’y a pas foule aux tables d’inscriptions. Cependant, petit à petit, les trailers arrivent et viennent s’inscrire. Tout le monde se connait, les coureurs du coin semblent être des habitués sur les compétitions.

Finalement, on retrouve un peu plus d’une centaine de coureurs au départ du 10km semi-nocturne. Jérémy se place en tête de peloton comme une semaine auparavant sur le Night Trail Frameries. Néanmoins, une certaine inquiétude point en raison de jambes déjà bien lourdes après toute une journée à avoir visité la capitale picarde. Les ennuis ne devraient pourtant pas apparaitre sur une distance de 10km, qui d’habitude est une formalité pour l’ »élan« . De plus, le soleil est présent et les températures sont enfin plus clémentes.

A 20h, le maire de Bertangles lâche les coureurs dans le l’allée du Château qui s’avère être en légère descente. Jérémy a pris un départ rapide et se situe aux alentours de la 12ème position. L’allure est très rapide sur cette longue ligne droite de 800m. Au bout de l’allée, les coureurs arrivent sur la départementale qui les conduit dans le centre du village. Cette portion bitumée est relativement courte et permet aux trailers d’aborder les chemins agricoles.

Jérémy a modérément réduit l’allure et se trouve en 15-16ème position dorénavant. Les chemins ressemblent comme deux gouttes d’eau à ceux empruntés par les « élans » lors des entraînements. Caillouteux et sans cesse en faux-plats, ils permettent d’adopter un rythme de course même si leur répétition est usante. A mi-course, la fatigue commence à se faire ressentir pour Jérémy alors qu’il a maintenant adopté un rythme de croisière. Une boucle sinueuse dans un petit bois égaie la course qui, il faut bien l’avouer, est pour l’instant un peu monotone. Rapidement, les champs reprennent le dessus avec des chemins agricoles.

Jérémy perd un peu de vitesse sur les portions montantes et logiquement quelques places avant d’aborder la dernière partie de la course. Les coureurs, tout en restant sur un chemin agricole, arrivent en lisière d’un bois, en l’occurence, celui du château de Bertangles. Sur un bon kilomètre, les trailers contournent le bois en empruntant un chemin rendu dangereux par des ornières. Les faux-plats sont de plus en plus difficiles à négocier sur ce tronçon cassant. A la sortie d’un virage, une terrible côte, cachée deux secondes auparavant par le bois, se dresse devant les coureurs. L’ »élan » est au ralenti dans cette difficulté et apparemment, ses poursuivants également. Les cuisses et mollets gonflent pendant cet effort maximal mais Jérémy parvient à s’arracher. Il bascule au sommet de la côte et plonge dans les bois obscurs.

Les dernières lueurs du jour, suffisantes pour courir dans les champs, le sont nettement moins dans un bois. Sans lampe frontale mais avec une arrivée à 2km, Jérémy devrait pouvoir rallier l’arrivée sans problème. Le final est agréable sur des monotraces sinueuses. Le parcours est favorable et Jérémy en profite pour allonger la foulée. Il repère tant bien que mal les branches d’arbres qui jonchent le sol et les évite de justesse. Il accélère de plus en plus et entend revenir sur lui un concurrent. L’ »élan » en remet une louche et tient à garder son rang. En apercevant le Château à travers les arbres, il comprend que la ligne n’est plus très loin et entame son sprint avec 10 mètres d’avance sur son plus proche poursuivant. Le sprint s’avère plus long que prévu, un point de côté surgit, néanmoins Jérémy va au bout de lui même pour conserver sa place. A la sortie d’un virage, la voix puis la silhouette du speaker arrivent aux oreilles et aux yeux de l’ »élan » et la ligne est franchie.

A l’issue de la course, Jérémy est littéralement rincé. Il lui faut plusieurs minutes pour récupérer son souffle et assiste à l’arrivée des derniers concurrents à la nuit tombée. Les jambes sont dures comme de la pierre. Un calvaire s’annonce le lendemain. Quelle idée de crapahuter dans les rues d’Amiens pendant 6 heures avant de participer à 2 trails!

- – - – - – - – - – - – -

Au lever, les prévisions sont confirmées. Les jambes sont dures telles deux barres de métal. Descendre les escaliers est un calvaire. Cependant, une belle journée se profile avec un grand soleil, ce sera l’occasion de profiter des paysages. Le rendez-vous est donné au même endroit que la veille. Une petite centaine de coureurs sont au départ à 10h dont 20 qui ont doublé avec le trail semi-nocturne.

Le court échauffement est compliqué pour Jérémy, allonger la foulée est impossible. A 10h, sur la ligne de départ, l’ »élan » est dans les 5 derniers du peloton. Il remonte quelques concurrents dans les rues du village puis parvient à détendre ses jambes dès les 1ers mètres dans les champs. Il comprend rapidement que les faux-plats montants vont être l’obstacle à surmonter aujourd’hui, les mollets gonflent immédiatement à l’approche du dénivelé. Le parcours emprunte sur ce début de course les sentiers de la veille et ce n’est pas plus mal vu qu’ils sont pour l’instant relativement plats hormis des légers faux-plats. Jérémy reconnait notamment la boucle sinueuse dans le petit bois. Petit à petit, l »élan » se sent mieux et regagne des places alors qu’il n’avance pas à un rythme fou.

Le Challenge des Trois vallées à Bertangles les 6 et 7 avril 2013: dans Compte-rendu courses dsc02224-300x199Au 6ème km, les coureurs, contrairement au trail semi-nocturne, ne longent plus le bois de Bertangles pendant plusieurs minutes mais pénètrent en son cœur immédiatement. Les tronçons forestiers sont plus agréables pour des trailers qui ont l’impression de progresser plus rapidement qu’au beau milieu de champs. Après un bon kilomètre à avoir emprunté un sentier, les courageux traversent la végétation et descendent dans une sorte de fossé appelé « ravin » par l’organisateur. Fort heureusement, celui-ci est vide et c’est au gré de son tracé sinueux que les coureurs progressent. Apparemment, ce boyau étroit entoure le Château de Bertangles et devait, à l’origine, être rempli (d’eau) pour ralentir l’avancée des ennemis. Aujourd’hui, les ennemis sont des sportifs du dimanche qui recherchent la victoire sur un parcours de 22km!

Les organisateurs, à l’esprit tordu, ont choisi de faire sortir les coureurs du ravin… pour mieux les y faire rentrer quelques dizaines de mètres plus loin et ce, à plusieurs reprises. Grimper ce talus pour Jérémy est une épreuve et à la deuxième tentative, il se résout à marcher pour ne pas perdre trop de forces. La dernière sortie du « ravin » coïncide également à la sortie du bois de Bertangles. Ô surprise, les coureurs se retrouvent en plein milieu de la terrible côte qui se dressait déjà hier en lisière de forêt. Jérémy se met rapidement à marcher comme certains de ses compagnons de galère. Naturellement, il perd quelques places au classement mais l’essentiel est ailleurs.

On revient ensuite dans le bois de Bertangles sur les mêmes sentiers que le trail nocturne. En somme, deux kilomètres de descente légère se profilent jusqu’aux grilles du Château c’est-à-dire jusqu’au ravitaillement situé à mi-course du trail. Jérémy relance la machine et regagne les places perdues précédemment, il faut avouer que son allure « footing » est plus rapide que l’allure « course » de ses concurrents proches.

Au ravitaillement, 11km ont été parcourus. Jérémy voit qu’il lui a fallu 54min pour arriver à bout de la 1ère partie de ce 2ème Trail de Bertangles. Il prend le temps de se ravitailler, avale un gel énergisant et repart. Il fait une nouvelle halte quelques mètres plus loin en apercevant sa voiture. Il profite de passer devant sa voiture garée dans l’allée du Château pour enlever une couche. En effet, le soleil commence à réchauffer les articulations et les manches courtes s’imposent à 11h du matin. Après cet arrêt express, Jérémy repart dans un petit groupe et s’accroche plusieurs kilomètres surtout dans les faux-plats montants. La seconde boucle ressemble à cet instant beaucoup à la première, tracée en plein champs, même si les sentiers empruntés sont parfois différents. L »élan » lâche du leste à partir du 15ème km, les jambes sont vraiment lourdes quel que soit le relief et il ralentit un peu le rythme pour les soulager. Il court alors seul et voit s’éloigner ceux qui ont été pendant longtemps ses compagnons. Il faut alors être fort dans la tête pour ne pas mettre à marcher. Il est important pour lui de jeter des coups d’oeil réguliers aux paysages qui l’entourent pour oublier la souffrance.

Alors que le parcours semble favorable au détour d’un 1er virage avec une belle descente, un second à 90° laisse découvrir une voie ferrée désaffectée à perte de vue. Le moral en prend un coup mais Jérémy court toujours. Sur le ballast dans un premier temps, il change d’optique en essayant de poser les pieds sur les traverses. Le plus souvent, le pari est réussi, néanmoins, par moments, un pied se retrouve sur le ballast. Concentré tête basse sur les traverses, il ne voit pas un petit arbuste sauvage qui a poussé sur la voie et qu’il se prend de plein fouet. Ce coup du sorte a atteint son courage et l’ »élan » continue en marchant. 2-3 trailers le dépassent et l’encouragent. Cela est suffisant pour le voir repartir en petites foulées sur les traverses. Après 1,5km sur la voie ferrée, les coureurs sortent enfin cet obstacle et regagnent un  nouveau sentier agricole.

dsc02225-300x199 dans Compte-rendu coursesIl ne reste que quelques kilomètres mais ils sont sans conteste les plus pénibles pour Jérémy. A chaque faux-plat montant, il se met à marcher. Seul avec sa peine, il sait que c’est sa volonté d’aller au bout qui le portera sur la ligne d’arrivée. A force d’abnégation, il parvient à remettre la machine en route et atteint bientôt un champ qu’il faut traverser. Cette difficulté ne l’effraie pas car il reconnait la lisière du bois de Bertangles juste derrière. Cependant, le moral est une nouvelle fois touché après la traversée du labour car là aussi il reconnait la terrible côte qu’il a déjà dû grimper deux fois jusqu’ici. Mollets et cuisses le supplient de couper l’effort. Jérémy se hisse tant bien que mal en haut de la côte. La victoire est proche, il reste deux kilomètres de descente dans le bois.

Alors que cette portion est favorable, l’ »élan » n’a plus de forces dans les jambes et alterne la marche et la course. Arrivant à sa hauteur, la 3ème féminine lui lance un petit mot et un peu de courage par la même occasion pour rallier la ligne. Il s’accroche à sa foulée et termine le Trail de Bertangles sous les applaudissements destinées probablement à son lièvre. Heureux d’avoir franchi la ligne, il sait maintenant de quoi il est capable et repart avec des réponses qui l’éclaireront sans nul doute pour la Bouillonnante.

Après avoir été au bout de lui-même, l’ »élan » s’est ravitaillé de longues minutes, a rejoint comme il le pouvait sa voiture, s’est changé puis a assisté à la remise des récompenses et à la tombola tout en mangeant un pain saucisse.

Image de prévisualisation YouTube

Le Challenge des 3 Valllées de Bertangles, organisé par Amiens Université Club, a été un réel succès. Il lui manque un peu de renommée pour attirer les coureurs qu’il mérite mais dans quelques années, il pourra s’affirmer comme une référence du trail en Picardie. Les passages dans le bois de Bertangles et notamment le « ravin » ainsi que la voie ferrée désaffectée donnent du charme à ce trail qui s’annonçait assez banal pour un trail du Nord de la France. Le concept du Challenge et du classement en 2 étapes est également une originalité qui demande à être multiplier. Enfin, il est important de souligner, dans une tendance actuelle aux prix d’engagement élevés, que les droits d’inscription au challenge étaient de 13€.

Les résultats de Jérémy:

- trail nocturne de 10km: 46min 40s (18ème sur 116 classés)

- trail de 21,5km: 1h 54min 51s ( 67ème sur 86 classés)

- Challenge des 3 Vallées: 85 points (12ème sur 20 classés)

Classementsfichier pdf Bertangles-TrailDes3Vallees

 

Publié dans Compte-rendu courses | 8 Commentaires »

Le Parcours du coeur à Onnaing le 7 avril 2013:

Posté par elanonnaingois le 5 avril 2013

Le Parcours du coeur à Onnaing le 7 avril 2013: e5077abd18Comme chaque année, la Fédération Française de Cardiologie promeut l’activité physique lors d’une journée de mobilisation organisée dans toutes les villes de France. A Onnaing, l’Elan onnaingeois est depuis plusieurs années co-organisateur du parcours du coeur et assure la conduite du stand Course à pied et VTT.

La journée sera riche en sport ou tout simplement activité physique avec de la marche, de la course à pied et du VTT le dimanche matin. L’après-midi sera quant à elle consacrée au cirque, au tir à l’arc, à l’athlétisme ou à la montée de poneys à la salle Béatrice Hess. D’autres animations et concours réservés aux enfants seront mis en place. Toutes les activités sont gratuites et en accès libre. Seule une décharge pour la pratique sportive est à remplir.

Plus spécifiquement, les membres de l’Elan onnaingeois s’occuperont d’un stand rue des Bleuets dans le quartier de la Cavée. Le rassemblement aura lieu à 9h30 pour la traditionnelle photo de groupe et le départ commun. Les participants auront le choix de faire 1, 2 ou 3 boucles de 3,5km tracées intégralement dans les champs. A chaque passage devant le stand, ils pourront se ravitailler de manière complète. A noter que les VTTistes doivent porter impérativement un casque.

Le 7 avril, n’attendez-plus, bougez votre coeur!

Le programme complet: fichier pdf parcours_du_coeur_2013

Pour plus de renseignements, contacter le Service vie associative de la ville d’Onnaing au 03-27-20-34-34.

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

Article paru sur le site de la ville le 08/04/2013:

Grâce au parcours du coeur, les Onnaingeois se sont fait plaisir tout en protégeant leur santé

3b5c46e911-300x135

Pour cette nouvelle édition, la fréquentation de ces parcours a été nettement plus importante que les années précédentes.

Plus de 190 personnes ont participé aux différents parcours organisés par la Ville avec le concours d’associations locales. Marche dans la ville avec Onnaing Marche, VTT et course à pied avec l’Elan onnaingeois, initiation à la marche nordique et athlétisme avec l’ASAO, Tir à l’arc avec les Archers se sont déroulées le matin ou l’après-midi.
C’est la première fois que le service Vie associative de la ville organisait des animations l’après-midi. Une réussite puisque 80 personnes sont venues en famille.
La ville avait pour sa part offert un atelier cirque et des promenades en poney sur le complexe de la salle Béatrice Hess.
Tous les participants sont repartis avec une collation et un sac à dos.

Cette journée était l’occasion de découvrir ou de redécouvrir la satisfaction de pratiquer une activité physique.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la sédentarité serait responsable d’un décès sur dix dans le monde. Pourtant une activité physique régulière raisonnable (30 minutes 3 ou 4 fois par semaine, d’intensité modérée) diminue par deux la mortalité cardiovasculaire.
Impliquée dans le programme «Vivons en forme» qui vise à lutter contre l’obésité chez l’enfant, la Ville a installé dans ce cadre un stand d’information sur les bienfaits de l’activité physique.

Enfin, un concours de dessin a permis aux enfants de 6 à 11 ans de s’exprimer sur le thème «Bougeons, c’est bon pour la santé».

Publié dans vie du club | 4 Commentaires »

Reportage photos et vidéo sur le Mémorial Raymond Dumont de Marly le 31 mars 2013:

Posté par elanonnaingois le 1 avril 2013

Le Mémorial Raymond Dumont a réuni pas moins de 400 participants répartis sur les courses enfants, le 5km et le 10km. Sous un beau soleil d’hiver, il nous a livré de superbes moments de sport avec des mano à mano jusqu’au derniers mètres de course.

Reportage photos et vidéo sur le Mémorial Raymond Dumont de Marly le 31 mars 2013: dans Compte-rendu courses bild0241-225x300Lionel qui était absent au Night Trail Frameries, a préféré s’aligner sur le 10km de Marly. La boucle de 5km à effectuer deux fois n’était pas simple à gérer avec un long faux-plat montant jusqu’à Saultain et du vent de face par endoits. Lionel a franchi la ligne d’arrivée après 51min 34s (151ème sur 200 classés). Bravo à lui, il améliore son chrono des Foulées valenciennoises malgré sa douleur persistante au mollet.

 

 

Voici 260 photos réparties comme suit:

- 37 photos du 5km prises au km 3.

- 93 photos du 10km prises au km 5.

- 130 photos du 10km prises à l’arrivée.

MemorialRaymondDumontAMarly31Mars2013 dans Compte-rendu courses
Mémorial Raymond Dumont à Marly (31 mars 2013)

Voici également une vidéo: départ du 5km et passage des coureurs du 10km à mi-course

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Compte-rendu courses | Pas de Commentaire »

Le Night Trail Frameries le 30 mars 2013:

Posté par elanonnaingois le 1 avril 2013

Une chose est sûre, le printemps ne s’est pas non plus installé en Belgique. Une semaine après les foulées valenciennoises où le mercure n’a pas grimpé au dessus des 3°, les « élans » avaient rendez-vous avec une de leurs courses préférées à savoir le Night Trail Frameries. La météo n’est là non plus pas très folichonne avec quelques éclaircies la journée mais un vent glacial en soirée.

Qu’importe, le Night Trail Frameries a su faire ses preuves sur les 3ères éditions et les trailers amateurs de courses fun et originales se sont mobilisés. Au programme, les membres du Madres Asbl ont concocté trois parcours: un 6km abordable pour tout le monde, un 14km pour les sportifs et un 27km réservé aux purs trailers. La principale difficulté du Night Trail Frameries est sans conteste le franchissement de terrils, l’obscurité ajoutant du piment à l’épreuve.

Les « élans » n’ont pas hésité à regoûter aux joies du Night Trail Frameries et sont venus gonfler le fort contingent bleu-blanc-rouge présent au Complexe sportif Max Audain. A leur arrivée, la salle principale est déjà pleine comme un oeuf, il faut avouer que patienter dans le complexe, au chaud, est bien agréable. Les steacks sont déjà sur le grill et quelques hamburgers sont déjà distribués à 18h 30, avant le début des hostilités. Le bar fonctionne également, l’hydratation n’est pas à négliger en course à pied. Il est aussi possible de se faire tirer le portrait par l’Asbl objectif-photo, d’acheter des lacets à LED FlashRunner ou toute sorte de textile en provenance du magasin Endurance Shop. Les « élans » se contentent de retirer les dossards, quoi que « se contenter » est un euphémisme au regard de la difficulté pour régler les inscriptions. Après quelques minutes passées à se réchauffer, il faut partir se préparer, surtout pour Adrien et Fred qui ont opté pour le 27km et doivent veiller à rien n’oublier. Camel-bak, ravitaillement solide et liquide et lampe frontale s’avèrent nécessaires pour s’engager dans cette aventure.

A 19h 30, on retrouve, sur la ligne de départ, Adrien et Fred qui sont du plus bel effet avec des bracelets et colliers phosphorescents permettant de rester visibles en toutes circonstances. 200 autres trailers dont une poignée de féminines écoutent les recommandations avisées de l’organisateur qui pense avant tout à la sécurité des participants. Au bout de quelques minutes, il lâche les courageux dans les rues de Frameries. Les premiers ne sont revus que deux heurs plus tard.

A 20h, c’est au tour des coureurs du 14km de s’élancer, dans le noir évidemment. Le peloton est un peu plus conséquent avec 270 concurrents et probablement quelques bons athlètes. Pascal et Jérémy se placent aux avants-postes après un échauffement rapide. L’organisateur réitère ses recommandations et donne le départ de la course. Il refera la même démarche  pour les participants du 6km.

Le parcours du 14km n’a pas été modifié cette année contrairement à la course reine qui a été allongée de 4km afin de gravir des terrils supplémentaires. Quelle que soit la course, les trailers équipés de l’indispensable lampe frontale ont rapidement rejoint le Pass (centre minier ouvert au public) et, par conséquent, le 1er terril dénommé Crachet. Ce terril donne le ton et permet à tous de savoir ce qui les attendra au fil des 6, 14 ou 22km. La pente du Crachet est très rude, une corde est là pour soulager les cuisses et mollets qui gonflent déjà. A la force des bras et des jambes, les coureurs arrivent en haut après 150m d’escalade. Exténués, ils reprennent leur souffle sur le replat puis ils attaquent la descente technique mais pas trop piégeuse.

En bas du terril, les coureurs passent sur le parking jouxtant le Pass et s’engagent dans les champs balayés par un vent assez fort. La seconde partie de cette portion est en légère descente, il est alors possible de se laisser porter et de prendre de la vitesse avant le retour des terrils.

Les parcours du 14 et du 27km se séparent alors. Alors que certains se coltineront l’Héribus parcouru en tous sens, les autres échapperont à ce calvaire pour se diriger directement vers un sentier monotrace sympathique dans la forêt mais qui laisse entrevoir une difficulté. En effet, une côte de craie glissante se présente aux trailers. Non comptabilisée comme un terril, elle fait néanmoins son oeuvre sur les organismes et il est même judicieux de la grimper à 4 pattes pour sécuriser ses appuis. La descente est quelque peu dangereuseserpentant entre les arbres et laissant poindre des racines

La suite est plus agréable puisque le ravitaillement a pris se quartiers juste après le passage de cette difficulté. Le moment est d’autant plus agréable, qu’outre un ravitaillement traditionnel, certains coureurs ont pu apprécier à leur juste valeur des douceurs locales alcoolisées. L’arrêt, plus ou moins de courte durée, n’est pas définitif et il faut repartir à l’assaut du prochain terril: le Titan du Levant. Les contreforts du terril sont visibles de loin mais sont effrayants. Les premiers mètres le confirment, la pente est dure et les mollets gonflent immédiatement. Le chemin est étroit, tracé entre les jeunes arbres. Plantés au bon endroit, ils aident les trailers qui progressent lentement sur le Titan du Levant. Le sommet dépourvu d’arbres, laisse les coureurs seuls avec leur peine. En haut, la vue sur le Borinage est dégagée, malheureusement à ce moment de la journée, on aperçoit uniquement les lumières des villes. Et on redescend le terril par des chemin plus conventionnels mais tout aussi dangereux surtout que le manque de lucidité se fait sentir. Les sentiers empruntés sont relativement larges, la prudence est tout de même de mise avec des gros cailloux jonchant le sol et des raccourcis pentus hors piste vers les lacets suivants.

Une fois la descente du Titan du Levant achevée, le parcours continue en forêt sur des chemins sinueux dont on a le sentiment qu’ils ont été créés pour l’occasion. Aucune trace au sol, seul la rubalise accrochée aux arbres indique la bonne direction. Alors que rien ne le laissait présager, il faut attaquer le terril Saint-Joseph. Des branches d’arbres, des orties et autres mauvaises herbes rendent hostile la progression sur cet énième terril.

Une nouvelle séparation a alors lieu entre le 14 et le 27km puisqu’une seconde boucle, innovation de l’édition 2013, traverse deux terrils dont le terrible terril de la Croix situé à mi-chemin entre Wasmes et Quaregnon. La suite de l’escapade est plus douce pour des trailers bien entamés.  Ceux-ci entrevoient  la fin du calvaire avec quelques monotraces dans la forêt et une longue ligne droite de Ravel les ramenant sur Frameries.

Alors que la fin de course est proche, les organisateurs ont tenu à intégrer au parcours une dernière difficulté. Une petite côte très pentue, probablement la plus pentue se dresse devant des trailers qui pensaient en avoir terminé avec le Night Trail Frameries. Une dernière once de lucidité est souhaitée pour se repérer à l’entrée d’un champ puis la vue du chevalet du Pass confirme l’impression que ce sont les dernières minutes de course. Les coureurs rejoignent les rues de Frameries empruntées en sens inverse quelques heures auparavant puis c’est la ligne d’arrivée qui se profile sous les encouragements des membres du Team Madres et des rares suiveurs qui sont parvenus à braver le froid.

Rester sous la tente d’arrivée est agréable, le ravitaillement est complet, il y en a pour tous les goûts. En prime, un chauffage a été installé pour le plus grand confort des trailers éreintés. Ces derniers auront également le droit de profiter des autres installations du  complexe  sportif telles que les douches, les vestiaires, le bar… Ils seront aussi invités à participer à l’après-course autour d’un cochon-frites ou d’un américain-frites, un bon moment de convivialité.

Les « élans » ne seront pas en reste et profiteront, en compagnie de Jean-Marc, des savoureuses victuailles de la région montoise. Pascal aura même la bonne surprise d’apprendre le tirage au sort du numéro qui lui avait été attribué pour l’occasion et de repartir avec une bouteille de vin. Malgré la difficulté du Night Trail Frameries, l’unanimité l’a emporté pour louer l’amusement qui en est ressorti lors de cette soirée de sport.

Voici les résultats des « élans » sur le Night Trail Frameries 2013:

Sur le 27km:

- Adrien et Fred ont fait course commune: 3h 08min 14s (60 et 61èmes sur 112 classés).

Sur le 14km:

- Jérémy: 1h 11min 55s (15ème sur 269 classés)

- Pascal: 1h 38min 24s (136ème).

Résultats complets: fichier pdf resultatsntf2013

Album photos (crédits: Asbl objectif-photo):

Le Night Trail Frameries le 30 mars 2013: dans Compte-rendu courses NightTrailFrameries30Mars2013
Night Trail Frameries (30 mars 2013)

Une vidéo prise par des randonneurs bruxellois (nfcbrussels), une partie du parcours est filmée de jour: Image de prévisualisation YouTube

Une vidéo d’un participant au trail, Cyberbubu, récidiviste sur le Night Trail Frameries: Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Compte-rendu courses | 6 Commentaires »

Courses du mois d’avril 2013:

Posté par elanonnaingois le 31 mars 2013

Alors que certains « élans » en découdront avec la Bouillonnante, un gros objectif de l’année, les autres auront à coeur de briller sur les épreuves régionales et de montrer les progrès réalisés au printemps. C’est ainsi que sont proposés pour le mois d’avril:

Courses du mois d'avril 2013: dans Calendrier flyerrbanzin-239x300- le 1: le 2ème Run&Bike d’Anzin organisé par l’association MISE sur le site de la Bleuse Borne. 3 distances sont au programme: 1,5km pour parents et enfants, 6km pour la découverte et 12km pour les confirmés. Le départ de la petite course est donné à 9h alors que les 2 plus grandes auront un départ commun à 9h 30. Rendez-vous au gymnase de la Bleuse Borne, chemin des agglomérés, 59410 Anzin. Attention, la casque à coque dure est obligatoire. Les inscriptions ( fichier pdf Fiche+dinscription ) sont à renvoyer à Spadaro Swann, 595 rue Edouard Vaillant, 59171 Erre accompagnées d’un chèque à l’ordre de l’association MISE. Les droits d’inscription s’élèvent à 4, 6 ou 12€ par équipe selon la course. Le jour de la course, les inscriptions seront majorées de 2€. Pour des informations supplémentaires, contacter Mr Spadaro au 06/09/28/47/59 ou par e-mail: swannspadaro@gmail.com ou via le formulaire de contact du site internet: http://bikeandrunanzin.wix.com/1eravril2013#!contacts

- ANNULE -

 

 

 

 

 

 

hordain-210x300 dans Calendrier- le 7: les 18èmes foulées hordinoises: l’Association Sportez vous bien et l’EA Douchy proposent une marche familiale et plusieurs courses dont un 10km à label départemental et comptant pour le Challenge de l’Ostrevant. Les départs sont donnés de la Place de la Mairie d’Hordain à 10h 30 (pour le 10km). Les inscriptions se font par courrier ( fichier pdf INSC_HOR2013 ) à renvoyer avant le 05 avril 2013 à Mme Doyen Marie-José, 31 rue Jean Moulin, 59111 Hordain avec un chèque à l’ordre de Sportez-vous bien. Il est aussi possible de s’inscrire en ligne sur le site internet du Challenge de l’Ostrevant. Enfin, les inscriptions sur place le jour de la course à la salle des sports Henri Barbusse sont tolérées sous réserve d’une majoration de 2€. Les droits d’inscription pour le 10km s’élèvent à 6€. Chaque participant recevra un cadeau et pourra participer à une tombola. Pour plus d’informations,  http://www.challengedelostrevant.fr/index.html

 

 

 

 

 

 

 

- le 7: la Forestière à Saint-Amand-les-Eaux: Courses nature de 12 et 6km organisées parle NSAEC et tracées dans la forêt de Raismes-Saint-Amand-Wallers. Départ à 10h du Stade Notre-Dame d’Amour. Des vestiaires et douches sont mis à disposition des coureurs. Plus de renseignements auprès de Dany Semail, NSAEC, BP 30236, 59320 Nivelle ou au 06/84/72/24/29.

 

- le 13: La 3ème édition de la Nocturne Lille Métropole

nocturnelillemetropole-300x57

Pour la 3ème année consécutive, LMCU organise une manifestation de grande ampleur sur les grands boulevards de la métropole. Comme l’an dernier, des randonnées, du roller et un 10km sont programmés. A l’issue des épreuves sportives, tout le monde peut se retrouver sur la place Mitterrand pour un grand concert qui commence à 19h. Revenons au 10km, départ à 21h, Avenue de la Marne à Tourcoing (Métro Carlier et Tramway Ma campagne) et arrivée Boulevard Carnot à Lille. Le parcours traverse les grands boulevards de Mouvaux, Wasquehal, Marcq-en-Baroeul, La Madeleine et Lille. Un ravitaillement est prévu au 6ème km au niveau du Croisé-Laroche. De nombreuses animations jalonneront les différents parcours afin d’égayer les parcours. De même, les coureurs pourront compter sur les encouragements des nombreux spectateurs. Un système de consignes itinérantes (fiable car testé) est mis en place pour retrouver son change après la course. Des sanitaires sont prévus sur le village départ et sur le village arrivée. Des vestiaires sont disponibles uniquement sur le site de Tourcoing. Et les participants recevront lors du retrait de leur dossard un ticket Transpole pour regagner leur véhicule et un cadeau souvenir. Les inscriptions se font sur internet jusqu’au 11 avril ou par courrier jusqu’au 8 avril ( BI fichier pdf Bulletin_dinscription_2013 à envoyer à « La Nocturne Lille Métropole », Stadium Lille Métropole, Avenue de la Châtellenerie, BP50201, 59654 Villeneuve d’Ascq). Il est aussi possible de s’inscrire sur place le jour de la course de 14h à 20h. Les dossards peuvent être retirer la veille de la course de 11h à 19h au Stadium Lille Métropole, Avenue de la Châtellenerie, 59654 Villeneuve d’Ascq ou sur place le jour de la course. Les droits d’inscription s’élèvent à 5€, sans majoration pour une inscription le jour de la course. 

rando-handisport-300x230Pour plus de renseignements, voir le site officiel de la course: http://la-nocturne-lillemetropole.fr/index.php , e-mail: contact@la-nocturne-lillemetropole.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

afficheaulnoy-300x243- le 14:  La Course de la Rhônelle à Aulnoy-lez-Valenciennes: 2 distances: 5 et 10km pour les adultes avec un départ à 9h et 10h 15 face à la salle culturelle Les Nymphéas. Parcours mi-urbain, mi-campagnard tracé dans le vieux Aulnoy sur lequel 350 participants sont attendus. Boucle vallonnée de 5km à parcourir 1 ou 2 fois selon la course choisie. Un ravitaillement est prévu à mi-course sur le 10km. Des vestiaires et des douches sont à disposition des coureurs à la salle Henri Couvent. Une tombola aura lieu après la course. Les inscriptionsfichier pdf BI Aulnoy ) sont à envoyer avant le 11 avril au Service des Sports, Hôtel de Ville, Rue Henri Turlet, 59300 Aulnoy-lez-Valenciennes accompagnées du règlement par chèque à l’ordre de Vallée d’Auno en fête. Il est également possible de s’inscrire par e-mail sur le site www.aulnoylezvalenciennes.fr , au centre commercial Décathlon de la ville et le jour de l’épreuve sur place. Les montants des droits d’inscriptions sont fixés à 6€ majorés de 2€ le jour de la course. Le dossard est à retirer le jour de la course. Cependant, il est possible d’envoyer une enveloppe timbrée au tarif en vigueur avant le 6 avril pour le recevoir par courrier. Pour plus d’informations, visiter le site de la commune ou contacter Isabelle Pertuzon au 03/27/33/56/66.

 

 

flyervivicitta-210x300- le 14: la 12ème édition des Foulées Vivicitta à Vieux-Condé: les foulées Vivicitta sont organisées partout dans le monde afin de porter un message de paix et de solidarité. L’ ALCVC a répondu à cet appel du Comité Nord de la FSGT en orchestrant les foulées Vivicitta à Vieux -Condé. Cette course conviviale se décline sous la forme d’un éventail de parcours allant de 200m pour les tous petits à 12km. Pour les adultes, 2 distances sont proposées: 5km populaires et 12km avec un départ donné respectivementà 10h et 10h 30 dans le quartier Carnot à Vieux-Condé. De nombreuses animations seront prévues (jeux gonflables, maquillage…), une tombola sera aussi mise en place avec 20 sacs de sport à remporter. Chaque participant se verra remettre un T-shirt aux couleurs de la course. Des vestiaires et des douches seront au Complexe sportif, rue du 8 mai 1945. Les inscriptions fichier pdf BIVivicitta2013 ) se font par internet jusqu’au 13 avril à 17h 30, par  par courrier jusqu’au 14 avril 2012 adressées au siège de l’ALCVC, 123 rue Marcel Caby, 59690 Vieux-Condé. Il est possible de s’inscrire le jour même à l’école Carnot. Il convient de signaler que la participation est GRATUITE quelle que soit la course! Pour plus de renseignements, contacter l’ALCVC au 03/27/40/65/99 ou par e-mail: alc.vieux-conde@laposte.net .

 

 

 

 

 

37109_10151219965466603_34936110_n-300x213- le 20: le 3ème Raid des Highlands à Thulin (B): Course d’orientation en VTT (de 25 ou 50 km) à travers les Hauts-Pays et aux alentours, organisée par l’Asbl Insersport et qui propose de découvrir la région tout en testant ses compétences physiques et intellectuelles. Le raid s’effectue par équipes de 2 en autonomie complète. Le parcours débutant est composé de 25km en VTT et de 5km de course à pied et le parcours aventure de 50km de VTT et de 10km de course à pied. Le port du casque est obligatoire durant toute la durée du raid. De nombreux « obstacles » sont disséminés sur le parcours. Le raid débute à 9h au Centre sportif communal de Thulin, rue Auguste Lecomte. Les autres détails pratiques seront précisés par e-mail aux inscrits. Les inscriptions se font avant le 14 avril,  par internet uniquement et sont validées à réception du virement bancaire. Les droits d’inscriptions s’élèvent à 40€ par équipe pour le raid découverte et à 50€ pour le raid aventure. Pour plus de renseignements, remplir ce formulaire de contact: http://raidhighlands.wordpress.com/contact/

Vidéo de promotion: Image de prévisualisation YouTube

 

image210-300x200- le 28: la 8ème édition de la Bouillonnante (B): Trail se déroulant dans les Ardennes belges à quelque kilomètres de Sedan. Parcours de 5024 et 19km tracés entièrement dans la forêt aux alentours de la Semois. Ils sont dignes de certaines courses de montagne avec des sentiers indomptés par les Hommes et du dénivelé à en faire palir plus d’un. En effet, la 50km offira un dénivelé positif de 2400m, la 24km 1200m de D+ et la 19km 900m de D+. Départs des courses dans la Cour d’honneur du chateau de Bouillon. Quelques nouveautés ont été apportées en 2013 aux parcours de 24 et 50km et les passages à gué ont été rétablis. Comme la plupart des trails, la semi-autonomie est mise en avant, il faut donc partir avec ses vivres de course. Les inscriptions se sont déroulées à partir du 6 décembre et les 500 places réservées pour les courses de 50 et 19km ainsi que les 750 places autorisées pour la 24km sont parties en quelques jours. Par conséquent, les inscriptions sont impossibles au jour d’aujourd’hui.  Pour plus d’infoshttp://www.la-bouillonnante.org/ . A noter que l’ »Elan onnaingeois » sera représenté par Adrien, Fred et Jérémy cette année.

Publié dans Calendrier | 5 Commentaires »

Les Foulées valenciennoises le 24 mars 2013:

Posté par elanonnaingois le 25 mars 2013

 

Les foulées valenciennoises sont le grand rendez-vous de l’arrondissement en matière de courses hors-stade. Encore une fois, cela n’a pas été démenti avec plus de 2000 participants sur l’ensemble des épreuves proposées. Malheureusement, la météo n’a pas été de la fête, faute à un hiver qui joue les prolongations. Zéro degré, ciel bâché, vent de nord-est, tout était réuni pour saper le moral des athlètes.

Les organisateurs et la ville en chef de file ont dans l’idée d’accueillir un championnat de France de 10km dans le futur, ils avaient donc concocté, en guise de répétition générale, des foulées valenciennoises sans faille. Pour l’occasion, le parcours avait été revu avec un départ de l’Avenue des Sports, juste à côté de l’emplacement du feu Stade Nungesser, un passage le long du flambant neuf Stade du Hainaut et un autre à proximité du Complexe sportif Pierre Carous, si cher aux athlètes de l’USVA. Schématiquement, le 10km consistait à effectuer deux boucles dans le coeur de Valenciennes, le plus souvent en empruntant les boulevards. Les organisateurs ont été plus loin en installant un écran géant sur la Place d’Armes, théâtre de l’arrivée des foulées, pour permettre aux spectateurs de suivre en temps réel la progression des leaders. Ils ont également réussi à mobiliser l’entraineur et quelques joueurs du VAFC sur ces foulées valenciennoises.

Comme chaque année, les « élans » étaient présents pour participer à cette grande fête du sport. Ils ont pris le départ du 10km à 10h à côté de plus de 900 autres coureurs, confirmés ou débutants, d’un parcours relativement plat mais flanqué de quelques faux-plats. La répétition de l’effort en montée additionnée au vent de face a pu compliquer la tâche des valeureux athlètes frigorifiés. Le tracé, entre sport et Histoire (voir ici: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DnTWPhP9NM0 ), a emprunté quelques beaux endroits de la cité hennuyère tels que le Musée des Beaux-Arts, le Parc de la Rhônelle, la Place d’Armes et sa flèche d’argent ou encore la rue du Quesnoy, signe de l’architecture du Vieux-Valenciennes. Les « élans » ont pu tous apprécier l’environnement de la course après avoir effectuer les deux boucles du parcours.

Classement général du 10km: fichier pdf 10KM

Voici les performances des différents  »élans« :

- Jérémy: 40min 19s (205ème sur 968 classés)

- Adrien: 42min 59s ( 299ème)

- Fred: 45min 43s (406ème)

- Pascal: 50min 02s (592ème)

- Lionel: 52min 22s (692ème).

Bravo à tous, rendez-vous encore plus nombreux à Frameries samedi prochain!

Les Foulées valenciennoises le 24 mars 2013: dans Compte-rendu courses FouleesValenciennoises23Mars2013
Foulées valenciennoises (23 mars 2013)

Merci à Eric de l’ASAO pour ses vidéos. En voici deux:

Au km 1: Image de prévisualisation YouTube

On y retrouve: Jérémy à 2min 08s, Adrien à 3min 04s, Pascal à 3min 07s, Fred à 3min 32s, et Lionel à 4min 25s.

Au km 4: Image de prévisualisation YouTube

On y retrouve: Jérémy à 4min 49s, Adrien à 6min 15s, Fred à 7min 25s, Pascal à 8min 29s et Lionel à 9min 37s.

Publié dans Compte-rendu courses | 7 Commentaires »

La 6ème Ronde des Parcs naturels à Gussignies le 10 mars 2013:

Posté par elanonnaingois le 12 mars 2013

Au cours de ce mois de mars infernal, la 2ème étape conduisait les « élans » à Gussignies, un charmant petit village situé à la frontière belge. La Ronde des Parcs naturels proposait un parcours unique de 10,600km tracé en grande partie dans la campagne des Hauts-Pays. Constituant la 3ème manche du Défi 13, elle a naturellement attiré une majorité de Belges venus en découdre avec son parcours exigeant. Il était également possible de dénombrer quelques Français dont Adrien et Fred, les deux représentants du jour de l’Elan onnaingeois. Une météo peu encourageante et une soirée la veille de la course ont rebuté leurs camarades. Qu’importe, l’association était belle et bien présente!

Sous un ciel menaçant, le départ de la course a été donné à 10h30 de la Place du village pour un peu plus de 200 participants. Après une boucle d’ 1 kilomètre effectuée dans les rues de Gussignies, le tracé a conduit les coureurs dans la plaine au beau milieu des champs. L’épreuve a tout de même été rythmée par deux passages plus qu’agréables le long de l’Aunelle où est installée la célèbre brasserie du Baron. La majorité du parcours était exposée au vent et nécessitait d’être costaud sur d’incessants faux-plats tantôt bitumés, tantôt pavés, tantôt caillouteux. L’arrivée, qui fait la réputation de la Ronde des Parcs naturels est extrêment compliquée à négocier avec la remontée sur la Place de Gussignies. Alors que plus de 10km ont déjà été avalés, les coureurs ont fourni l’ultime effort sur l‘effrayante rue du Bourlard, côte de 400 mètres à plus de 20%.

Adrien et Fred, plus courageux ou moins raisonnables que leurs autres camarades de l’Elan onnaingeois n’ont évidemment pas joué les troubles-fête sur cette course surtout une fois connue l’aventure de la veille. Pourtant, en joignant leurs efforts, ils sont parvenus tout de même à boucler leur Ronde des Parcs naturels de Gussignies en 53min 54s (111 et 112èmes sur 209 classés). Chapeau bas! Place à la 3ème épreuve du marathon de mars dimanche prochain à Saultain pour les Foulées printanières.

Classement général: fichier pdf GUSSIGNIES – 10.03.2013 – 10 kms – GENERAL (de Papi ET)

Publié dans Compte-rendu courses | 4 Commentaires »

Le Trail des Jonquilles à Montignies sur Roc (B) le 3 mars 2013:

Posté par elanonnaingois le 10 mars 2013

Habitués de ce rendez-vous de début d’année, les « élans » n’ont pas failli à leur réputation de trailers en s’alignant sur la 5ème édition du Trail des Jonquilles. Sur un parcours pouvant être caractérisé comme boueux, les participants ont pu se demander si la gadoue allait être aussi présente qu’à l’accoutumée en raison d’une météo plutôt clémente depuis quelques jours.

Adrien, Fred et Jérémy, les trois « élans » du jour, ont reconnu dès leur arrivée à la salle de la Roquette, le succès grandissant du Trail des Jonquilles. Celle-ci paraissait bien exigüe pour accueillir 600 coureurs venus retirer leurs dossards. Après quelques minutes passées à récupérer le dossard, le T-shirt… non, la bière des jonquilles et à se réchauffer près de la lampe à pétrole, les « élans » se sont mis en tenue de combat, se sont rapidement échauffés et ont pris place, à 9h30, sur la ligne de départ.

Le départ fut assez chaotique avec autant de concurrents devant que derrière la ligne. Bien évidemment, l’essentiel était ailleurs surtout lorsqu’on connait l’esprit qui règne dans le monde de la course à pied belge. Au coup de feu, il faut se mettre dans le bain immédiatement avec une portion pavée montante dans les rues et ruelles de Montignies-sur-Roc. Pour l’instant, tout le monde est propre, sans boue, mais la crainte d’une perspective différente est dans toutes les têtes.

Le parcours se verdit ensuite avec la traversée du parc et du bois du Chateau du village. Les premières traces de boue font leur apparition et les trailers se rangent en file indienne, par endroits, pour échapper aux pièges des glissades. Cette traversée est néanmoins de courte durée car les coureurs repassent dans les rues du village où les accompagnateurs se sont dorénavant massés.

La sortie de Montignies-sur-Roc se profile et les parties urbanisées laissent place aux champs et chemins agricoles. Sur de longues lignes droites, il est possible d’allonger la foulée, seules quelques flaques d’eau sont susceptibles de piéger les coureurs. Aux alentours d’Onnezies, les plus costauds montrent leurs capacités sur un long faux-plat montant. En réalité, ce ne sera qu’un avant-goût de ce qui attend les 650 valeureux participants du Trail des Jonquilles.

Une partie boisée s’annonce à mi-course avec l’approche du célèbre Caillou-qui-Bique. La vigilance est de mise sur cette portion avec de nombreuses branches qui jonchent le sol, apparemment suite à un récent élagage. Les hectomètres suivants sont plus tranquilles et une longue et belle descente sur le sentier principal permet d’évoluer à des allures folles. Cette réjouissance est de courte durée, des signaleurs indiquent une bifurcation vers le Caillou qu’il faut grimper à l’aide d’une corde. La montée ultra-pentue brûle les mollets et cuisses et le dénivelé provoque quelques glissades. Heureusement, les rochers placés sur le haut de la côte permettent d’assurer les appuis.

Quelques secondes sont nécessaires pour reprendre son souffle et évacuer l’acide lactique en haut de cette difficulté. Puis il est l’heure de repartir sur une monotrace qui zigzague à travers les arbres. Il faut également négocier des cuvettes où il faut se hisser en force au sommet. Une fois les toboggans dans le bois d’Angre derrière eux , les coureurs arrivent sur une drève de plus d’1km qui favorise la récupération et une allure plus régulière. Au fur et à mesure, le boue devient plus présente et le paroxysme est atteint à la fin de la drève sur un faux-plat montant. La boue est collante, l’effort consenti pour sortir du bourbier est important. A l’issue de cette difficulté, les trailers débouchent sur un plateau exposé au vent puis gagnent rapidement un chemin bitumé d’Autreppe au bout duquel l’unique ravitaillement du 21km est positionné.

Eau, coca, bière sont proposés ainsi que de nombreuses victuailles solides. Certains concurrents prennent la peine de se restaurer, d’autres, le plus souvent équipés d’un camel-bak, ne s’y attardent même pas une seconde. Le ravitaillement marque bien la seconde phase de course.

Au sortir du ravitaillement, les coureurs effectuent le tour d’un pré en dévers traversé par un petit ruisseau qui, probablement, rejoint l’Aunelle. Il faut alors, pour la 1ère fois de la matinée, se jeter à l’eau et affronter, lors de la remontée du pré, une mare de boue. L’effort est court mais violent et certains ont dû apprécier de rejoindre les rues d’Autreppe. Le côté trail reprend néanmoins le dessus avec de nouveaux sentiers agricoles bien gras et balayés par un fort vent de face. Ces passages plutôt désagréables, difficilement praticables, ravissent toutefois les puristes de la discipline qui ont dû se sentir comme des poissons dans l’eau à la traversée d’un champ de purin. C’est d’ailleurs à cette occasion que les trailers ont fait une petite incursion en France, pas très loin de Gussignies.

Le Trail des Jonquilles repasse en Belgique, plus précisément à Fayt-le-Franc. Toujours sur des sentiers, entourés de la nature, les coureurs ne traversent qu’une seule fois la rue principale du village. Puis ils gagnent la lisière du bois de Rampemont très humide et, par la force des choses, boueuse. Ces derniers kilomètres ont des allures de Bouillonnante, que ce soit par la beauté du milieu ou par la difficulté du tracé. En effet, dans un cadre a priori propice au calme, il faut fournir les derniers efforts de la course et se sortir de la gadoue collante, éviter les ornières remplies d’eau stagnante et de pierres tranchantes, traverser un petit ruisseau. Petit à petit, les trailers s’enfoncent au coeur du bois de Rampemont de manière à rejoindre l’Aunelle. L’approche de la rivière se dessine par une descente à se rompre le cou et les arbres plantés sur le parcours sont bien utiles pour faire en sorte de ne pas être emporter par son élan. Pour l’anecdote, ceux qui avaient encore une once de lucidité ont pu apercevoir des jonquilles pointant le bout de leur nez.

Ainsi, pour la 3ème fois de la journée, les coureurs ont eu les pieds dans l’eau voire même davantage. Le niveau de l’Aunelle est certes plus bas que l’an dernier mais la traversée d’un cours d’eau telle que celle-là est toujours un moment phare d’une épreuve. Le final est agréable, il reste 1km à parcourir sur une monotrace le long de la rivière. Un tronc d’arbre est couché sur le chemin, qu’importe, l’obstacle est enjambé en une fraction de secondes. Un petit pont de bois surplombant l’Aunelle se présente pour changer de rive et rejoindre l’arrivée. Alors que les coureurs découvrant le Trail des Jonquilles pensent en avoir fini, les habitués s’attendent à rencontrer une dernière fois l’Aunelle. Les supporters se sont regroupés au niveau du passage à gué et exhortent leurs chouchous. Les reporters de Télé Mb, la télévision locale, ne s’y sont pas trompés non plus en se plaçant à cet endroit stratégique. La dernière traversée est une formalité, la dernière côte au sommet duquel se trouve la salle de la Roquette et la ligne d’arrivée l’est un peu moins mais le Trail des Jonquilles touche à sa fin.

La ligne franchie, les bénévoles s’affairent autour des coureurs fatigués et les invitent à se décrotter au jet d’eau et à se restaurer dans la salle de la Roquette.

Les « élans » ont été au bout de la course, chacun avait des objectifs différent mais le principal était de prendre du plaisir! Bravo!

- Jérémy: 1h 46min 51s (37ème sur 391 classés)

- Adrien: 1h  56min 20s (73ème)

- Fred: 2h 05min 20s (103ème).

Classement général: fichier pdf MONTIGNIES – 03.03.2013 – JONQUILLES – MINI – GENERAL (de Papi et)

Vidéo: Reportage en fil rouge sur le Trail des Jonquilles dans l’émission Atout Mag diffusée sur Télé Mb le 04 mars 2013: http://www.telemb.be/content/view/12161/582/

 

Vidéo de Running 59 (passage dans le parc du Château): http://www.dailymotion.com/video/xy0tns ( passages de Jérémy à 1min 21s, Adrien à 2min 33s et Fred à 3min 23s)

Photos personnelles, de Running 59 et de Jacques Wasterlain:

Le Trail des Jonquilles à Montignies sur Roc (B) le 3 mars 2013: dans Compte-rendu courses TrailDesJonquilles03Mars2013
Trail des jonquilles (03 mars 2013)

 

Publié dans Compte-rendu courses | 5 Commentaires »

Courses du mois de mars 2013:

Posté par elanonnaingois le 25 février 2013

Mars est synonyme de mois riches en compétition et il n’est pas improbable de voir régulièrement les « élans » au départ d’une course sur route ou d’un trail.

le 3: le 5ème trail des jonquilles à Montignies sur Roc (B): Le Vac Honnelles organise une magnifique épreuve dans le pays de Honnelles où les trailers fouleront tout type de revêtement (chemins, sentiers rocailleux ou souples et forestier et peu de route) et retrouveront sur leur route deux passages à gué de la petite Honnelle. Il est proposé, outre une marche nordique, un 32km et un 20km. Le départ est donné à 9h 30 devant le complexe sportif de la Roquette. Sur des tracés exigeants, il est conseillé de prendre une partie du ravitaillement (surtout pour le 32km) étant donné que seuls 1 et 2 zones de ravitaillements seront crées pour respectivement le 21 et le 32km. Des douches et vestiaires sont à disposition des coureurs. Une tombola avec de nombreux lots et un repas (sur réservation) sont prévus après la course. Les inscriptions se font par courrier, avant le 24 février, auprès de Monsieur Christian Bleusse, 20 rue de la Centenaire, 7350 Hainin (B). Voici le bulletin d’inscription: fichier pdf Inscriptionpapierjonquilles2013 . Le règlement de la course se fait, pour les Français, par chèque barré à l’ordre de Mr Bleusse. La PAF est à hauteur de 8€ ou 15€ repas compris pour le trail de 21km et de 10 ou 17€ pour celui de 32km. La réservation au repas comprend un apéritif, un plat de spaghettis et un dessert! Il est aussi possible de s’inscrire en ligne sur le site de la course: http://traildesjonquilles.be/PHP/InsPreinscrit.php  et sur place le jour de la course. Pour plus de renseignements, consulter le site internet ou contacter les organisateurs: Monsieur Bleusse Christian au 00(32).65.65.46.65 ou Monsieur Barbieux Jean-Luc au 00(32).65.65.10.62. E-mail:vachjogg@live.be . Au 24/02, 285 trailers se sont pré-inscrits sur la course de 20km alors que 160 courageux ont choisi le 32km. Adrien, Fred et Jérémy sont d’ores et déjà pré-inscrits sur la 20km. Parcours du 20km: Courses du mois de mars 2013: dans Calendrier parcoursjonquilles20km-243x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ou

raid-2013-affiche-ok1-300x212 dans Calendrier - le 5ème Raid des tailleurs de pierre à Irchonwelz (B): L’Endurance Team de Chièvres, club qui a également organisé le Trail de la Hunelle, revient avec le Raid des tailleurs de pierre. Ce raid est ouvert au plus grand nombre avec deux parcours proposés. En effet, le Raid Famille se compose d’un trail de 5km, d’un parcours VTT de 15km  et d’un Run&Bike de 5km. Les plus aguerris pourront opter quant à eux sur le Raid Aventure présentant 13km de trail, 28km de VTT (entre Ath et Lessines) et 5km de R&B. Bien évidemment, le raid s’effectue en couple. Le départ du Raid aventure se fait à 9h de l’ICTF Renée Joffroy, 46 Chaussée de Valenciennes, Irchonwelz et celui du Raid Famille à 9h 30. Le port du casque est obligatoire, l’âge minimum pour participer est de 14 ans (Famille) et de 16 ans ( Aventure). Les 300 premiers inscrits recevront un cadeau. Vestiaires, douches et nettoyeur haute pression sont à disposition des participants. Les inscriptions se font par internet . La PAF est de 16 et de 22€ par couple. Les inscriptions sont aussi possibles le jour de la course sous réserve d’une majoration de 5€. Pour plus de renseignements, contacter Thomas Loquet: +32/498/22/78/30, thomasloquet@skynet.be . Voir également le site internet de l’épreuve: http://tailleursdepierre.wordpress.com/. Au 24/02, 60 équipes se sont inscrites.

 

ou

- le 1er duathlon VTT d’Irchonwelz:  Ceux qui n’ont pas de compagnon de route peuvent s’aligner seuls sur le le Duathlon VTT. Le principe est le même que pour le Raid, le Run&Bike est simplement remplacé par une épreuve de course à pied. Ainsi, le Duathlon Aventure se compose de 13km de trail, 28km de VTT et 5km de course à pied et le Duathlon Famille de 5km de trail,  15km de VTT et 5km de course à pied. La PAF est de 12 et 18€. Il faut avoir au minimum 14 (Famille)et 18 ans (Aventure). Pour le reste, idem que pour le Raid des tailleurs de pierre.

- le 10: la 6ème Ronde des Parcs Naturels à Gussignies: Epreuve française du challenge Défi 13 et du Challenge des Allures libres en Haut-Pays, la Ronde des Parcs Naturels est dépaysante et déroutante avec son passage le long de l’Honelle, ses chemins pavés et sa côte finale ultra-pentue au bout de 10,600km de course. Rush au 1er km. Ravitaillement à mi-course, vestiaires à disposition des coureurs à la mairie, tombola, remise des prix et petite restauration après la course dans la salle des fêtes. Inscriptions le jour de la course sur présentation d’un certificat médical à partir de 9h. Les droits d’inscription sont de 5€. Il est toutefois possible de se pré-inscrire avant le 28 février en ligne ou en envoyant le bulletin d’inscription ( fichier pdf BIGussignies ) au PNHP, 24 rue des Jonquilles, 7387 Onnezies (B) accompagné d’un chèque à l’ordre de l’Association des Hauts-Pays. Pour plus d’informations: http://www.pnhp.be/ , contacter Frédérique Yernaux au +32 478 60 80 91 ou parcnaturel@pnhp.be .

de05e94140- le 17: les 19èmes Foulées printanières de Saultain. Le succès populaire ne se dément pas avec plus de 1000 participants chaque année qui ont le choix entre un 23km technique, un 10km à label départemental, un 5km familial entre autres. Les parcours champêtres évitent souvent le bitume et privilégient les chemins. Les foulées printanières, pour la 2ème année consécutive, constituent la 1ère manche du Challenge du Hainaut nature. Cette année, le 23km devient même un trail où les plus costauds pourront faire la différence dans le côtes d’Estreux, Sebourg, Wargnies le Grand, Jenlain et Curgies. Les départs sont donnés Avenue Henri Barbusse à partir de 8h 30. Plus précisément, le 23km démarera à 9h 30, le 5km à 9h 50 et le 10km à 10h 05. Les inscriptions se font jusqu’au 13 mars par courrier ( fichier pdf Bulletin_inscription-saultain )à retourner en Mairie de Saultain, BP 4, 59990 Saultain accompagnées d’un chèque à l’ordre de Jogging Santé Saultain. Il est aussi possible de s’inscrire en ligne jusqu’au 17 mars sous réserve d’une majoration d’1,50€. Enfin, les inscriptions sur place la veille (9h-12h et 14h-18h) et le jour de la course (majoration de 2€)  sont acceptées, elles se feront Place Paul Vaillant Couturier à la salle des fêtes. Les droits d’inscription s’élèvent à 5€ pour le 5km et à 6€ pour les 10 et 23km. Les coureurs recevront un T-shirt et pourront participer à la grande tombola après leur course. Pour plus de renseignements, contacter la mairie de Saultain au 03/27/36/49/33 ou consulter le site de la ville

ou

- le 31ème jogging de Baudour (B): Le challenge Défi 13 se poursuit à Baudour avec un 12,250km et un 6,3km empruntant à 85% des chemins forestiers. Le départ est donné à 10h du parc communal de Baudour situé rue du parc. Les pré-inscriptions se font par internet jusqu’au 11 mars au prix de 4€ ( compte BE65 0688 8981 7096 – BIC: GKCCBEBB ouvert au nom de JC BAUDOUR.  Merci de bien vouloir rappeler en communication les nom, prénom de la personne à préinscrire). Il sera également possible de s’inscrire sur place le jour de la course. Pour plus de renseignements, contacter les Président et Vice-Président du JC Baudour: Géry Randour (+32/476/31 15 89) et Joel Hanot (+32/495/47 25 41), ou visiter le site du club.

- le 24: le 2ème Trail du Val Joly à Eppe Sauvage: pour la 2ème édition, les parcours ont été modifiés pour que les participants, des 18 et des 31km ne fassent qu’une seule boucle et traversent le Village du Val Joly. Le tracé, par endroits, sera accidenté. Des franchissements de points d’eau sont à prévoir sur le 31km. Le départ commun est donné à 9h du Village (piscine). 3000€ de lots seront distribués à la tombola vers 12h30. Comme dans la plupart des trails, la semi-auto suffisance prime puisqu’aucun poste de ravitaillement ne sera positionné sur le 17km, il convient donc de prendre un minimum de vivres. Des vestiaires et douches seront accessibles à la base nautique. Chaque participant recevra 1 t-shirt technique et 1 bière. Les inscriptions se font par internet ou par courrier (BI: fichier pdf bulletin-inscription-trail-val-joly-2013 ) à retourner au Comité du Nord d’athlétisme – Maison départementale du sport – 26 rue denis papin – 59650 Villeneuve d’Ascq avec un chèque à l’ordre du Comité du Nord d’athlétisme. Les droits d’inscription s’élèvent à 10€ pour le 18km et à 15€ pour le 31km jusqu’au 18 mars. Ensuite, le tarif est majoré de 5€. Enfin, il sera toujours possible de s’inscrire sur place le jour de la course. Pour plus de renseignements, contacter le Comité du Nord d’Athlétisme: 03/20/56/19/06 ou 07/86/50/06/84 ou contact@trailvaljoly.com et le site officiel.

boucle-17-km-300x171

boucle-31km-300x171

ou: flyerva-202x300la 27ème édition des foulées valenciennoises: une grosse matinée de sport avec de la course à pied, de la randonnée et du roller. Côté course à pied, on retient des courses pour jeunes, un 5km et un 10km qui jouit d’un label national. Cette course qui renaît depuis quelques années connait un grand succès compte tenu de l’envergure de la ville. Une fois encore, les coureurs emprunteront une partie des boulevards ceinturant Valenciennes et pourront admirer le musée des Beaux-Arts. Cependant, les parcours ont été un peu modifiés notamment avec un départ donné du tout neuf Stade du Hainaut par l’entraineur du VAFC. Les départs des 5 et 10km ont lieu respectivement à 9h15 et 10h.  Les arrivées sont quant à elles prévues sur la Place d’Armes. Il est possible de s’inscrire en ligne jusqu’au 21 mars sous réserve de payer 1,50€ de frais supplémentaires. Les inscriptions se font aussi par courrier ( fichier pdf bulletin_foulees_valenciennoises_2013 ) destinés au service des sports de la mairie de Valenciennes. et accompagnées d’un chèque à l’ordre de l’Association des Hauts-Pays. . Enfin, elles se font  également à l’Hôtel de Ville les 22 et 23 mars de 10h à 17h et le jour de la course. Les droits d’inscription s’élèvent à 4€ pour le 5km et à 6€ pour le 10km majorés de 2€ le jour de la course.  Un T-shirt sera offert aux coureurs en guise de cadeau! Les dossards peuvent être retirés à l’Hôtel de Ville aux mêmes jours et heures que les inscriptions. Une tombola sera réservée aux coureurs ne s’étant pas inscrits le jour de la course. Pour plus de renseignementshttp://lesfouleesvalenciennoises.com/index.php . Contact: Service des sports, Hall du public de l’hôtel de Ville, 03.27.22.59.40, e-mail: contact@lesfouleesvalenciennoises.fr

parcours10kmvalenciennes-300x201

 

 

 

 

 

 

trail_b-300x87-  le 30: le 3ème Night Trail Frameries (B): Beaucoup de sport en perspective et tout autant de convivialité où l’esprit de compétition passe au second plan. L‘ASBL Madres, l’association organisatrice, propose 3 distances pour le trail: 6km avec 1 terril, 14km avec 2 terrils et 27km avec 3 terrils. Les départs des 3 courses, donnés de la salle Max Audain de Frameries à partir de 20h, sont séparés. Dans tous 3 cas, il faudra amener les lampes frontales car les trailers seront sous les étoiles. Sur le parcours, 1 seul ravitaillement sera prévu pour les 2 grandes courses, il est souhaitable d’emmener des vivres.. Après la course, chacun est invité à prendre part à un repas (cochon à la broche, américain ou assiette de crudités) et à assister à la remise des prix vers 23h. Une tombola sera tirée durant la course, les lots sont à rechercher à l’arrivée. Des douches sont à disposition des coureurs après l’épreuve. Les pré-inscriptions se font jusqu’au 25 mars par internet sur le site de Madres: (http://madresasbl.be/trail/bulletin-inscription-trail/), le règlement de l’inscription par virement bancaire à ces coordonnées: Banque Belfius Pays de Mons, Asbl Madres 068-2435600-54, avenue d’Hyon 1077000 Mons IBAN BE42 0682 4356 0054, BIC GKCCBEBB… en n’oubliant pas d’indiquer votre nom et prénom! Les droits d’inscription s’élèvent à 8€ pour les 14 et 22km et à 5€ pour le 6km. Le repas d’après course et le trail (quelle que soit la distance) coûtent de 15€, le montant du repas pour les accompagnateurs est de 10€. Attention, si vous voulez vous inscrire le jour de la course, l’inscription sera majorée de 2€ mais il ne sera plus possible de dîner. Pous plus de renseignements, s’adresser à Madres. Rappel: Adrien et Fred sont inscrits sur le 27km, Jean-Marc, Medhi, Pascal et Jérémy sur le 14km. Pour l’instant, 230 autres pré-inscrits les accompagneront.

 

flyermarly2013-156x300- 31: le Mémorial Raymond Dumont à Marly: un 5km et un 10km à label départemental et correspondant de surcroît au championnat du Nord FSGT sont notamment proposés par l’US Marly athlétisme et la ville. Les départs sont donnés à 10h et à 10h 30 du stade Denayer situé avenue Henri Barbusse. Les inscriptions ( fichier pdf BIMarly2013 ) sont à retourner avant le 27 mars au Service des sports de la ville de Marly à l’attention de Monsieur Boldoduc accompagnées d’un chèque à l’ordre de  l’US Marly Athlétisme. Il est aussi possible de s’inscrire le samedi à la salle Dumont de 14h à 18h ou le jour de la course avec une majoration d’inscription de 2€. Les dossards sont à retirer soit le samedi, soit le dimanche sur les mêmes lieux. Les droits d’inscription s’élèvent à 6€ pour les 2 courses. Des vestiaires et douches seront probablement mis à disposition des coureurs, une petite restauration sera mise en place et une tombola sera organisée. Pous plus d‘informations, consulter le site de l’US Marly Athlétisme: http://usmarly.athle.com/ , téléphoner au 03/27/23/99/26 ou e-mail: memorialdumont@marly.fr .

parcoursmarly2013-300x282

 

Publié dans Calendrier | 9 Commentaires »

La Course de Brennus à Sebourg le 17 février 2013:

Posté par elanonnaingois le 17 février 2013

La rentrée a officiellement sonné pour l’Elan onnaingeois! En effet, 4 membres ont attaqué la saison 2013 du bon pied à l’occasion de la traditionnelle Course de Brennus. Ils ont tous pris part à la course reine de 10km 200 auprès de 400 autres participants. Pour la 1ère de l’année, les « élans » ont été épargnés par les conditions météorologiques puisque soleil et températures positives étaient au rendez-vous en ce jour de février.

A vrai dire, le dénivelé du parcours suffit amplement à corser l’épreuve sebourgeoise. Bien que les premiers kilomètres soient avalés à tombeau ouvert dans les rues du village, les coureurs affrontent rapidement les premières buttes, sur bitume puis sur chemins de terre où les chaussures de trail peuvent s’avérer bien utiles. La seconde partie du tracé, nettement plus défavorable, est à parcourir à travers la campagne jusqu’à Rombies et Marchipont. Le retour sur Sebourg est particulièrement compliqué avec la côte du Pissot, courte mais très pentue, et surtout la terrible côte de la rue du Château, longue d’1km avec un dénivelé maximum de 17%, qui sonne l’arrivée de la Course de Brennus.

Les 4 « élans » ont donc lancé de la meilleure des manières leur saison de course hors-stade. Ils se sont battus comme de beaux diables et ont pu, à l’arrivée, se restaurer à la salle des fêtes, autour d’un buffet bien garni. Naturellement, ils n’ont pas terminé en haut de l’affiche mais n’ont pas à rougir de leurs performances:

- Jérémy: 43min 41s (71ème sur 352 classés)

- Adrien: 43min 54s (75ème)

- Fred: 49min 03s ( 158ème)

- Pascal: 58min 04s (293ème).

Bravo à vous quatre pour être arrivés au bout de ce parcours!!

Classement général (sans les « élans »): fichier pdf SEBOURG_10KM

Quelques photos personnelles et de Running 59:

La Course de Brennus à Sebourg le 17 février 2013: dans Compte-rendu courses CourseDeBrennus17Fevrier2013
Course de Brennus (17 février 2013)

Publié dans Compte-rendu courses | 7 Commentaires »

123456...11
 

Pétanque Bouressoise |
sambofrance |
VIET VO DAO ECOS GASNY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | llesraiderdebou
| clubsportifibmmop
| footourug